L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE
ET DATA DE L'IMMOBILIER PROFESSIONNEL

CANVIEW

Pretto crédite sa série B

Accès libre
La fintech du crédit immobilier en ligne, qui a enregistré une activité record l'an passé, avec plus d’1 Md€ de production de crédit annuelle, lève 30 M€ auprès de Serena Capital, Eurazeo, Orange Ventures et ses actionnaires historiques. Elle compte désormais aussi adresser le BtoB.

- 2 conseils
L'équipe de Pretto. 

L'équipe de Pretto. 

« Rendre le crédit immobilier simple et équitable pour tous » : telle est la mission que se donne depuis cinq ans Pretto, et qui séduit encore de nouveaux investisseurs. La fintech du crédit immobilier en ligne, qui déploie principalement sa plateforme auprès des acteurs du financement et de la distribution de crédit du BtoC, lève une série B de 30 M€, dont environ 3,5 M€ de dette apportée par des banques tenues confidentielles. L'equity est majoritairement apporté (80 %) par Serena Capital et Eurazeo (pour le compte de sa génération de fonds Smart City), aux côtés d'Orange Ventures. Ces nouveaux actionnaires rejoignent au capital les fonds français historiques déjà présents lors de la série A : Kernel (Pierre Kosciusko-Morizet), le VC Alven Capital et BlackFin Capital Partners, fonds spécialisé dans les services financiers créé par les fondateurs de Fortuneo. Pour mémoire, Pretto a levé 1,3 M€ en octobre 2017 et 8 M€ en février 2019 (lire ci-dessous). À l'issue de ce troisième tour, les deux fondateurs, Pierre Chapon et Renaud Pestre, passent sous les 50 %. 

1 Md€ de crédit immobilier financés par an

Renaud Pestre et Pierre Chapon - Pretto 200

Renaud Pestre et Pierre Chapon - Pretto 200

Co-fondé en janvier 2017 par ces deux polytechniciens, Pretto s'inscrit dans une « hypercroissance », porté par un concept digital boosté par la crise sanitaire. Grâce à sa technologie, ses utilisateurs ont la possibilité de « simuler leur prêt en moins de 3 minutes et de naviguer parmi les meilleurs taux du marché, le tout gratuitement ». La fintech, qui prend en charge tous types de prêts, coache à distance ses clients, négocie pour eux avec les banques et les accompagne jusqu'à la signature. Adressant un marché BtoC, Pretto a financé 1 Md€ de crédit immobilier par an et a enregistré une activité record l'an passé, avec plus d’1 Md€ de production de crédit annuelle. « Ce sont plus de 150 000 acheteurs qui ont été accompagnés en cinq ans, majoritairement des jeunes, cherchant à 80 % un financement de résidence principale », explique Pierre Chapon. 60 000 simulations uniques sont réalisées chaque mois et le site compte un demi-million de visiteurs mensuels. Son deuxième bureau à Nantes, créé en 2019, représente 35 % du chiffre d'affaires. La scale-up est par ailleurs partenaire de plus d’une cinquantaine de banques sur tout le territoire national.  

À l'assaut du BtoB 

Fort de cette assise dans le BtoC, Pretto a décidé de se lancer dans le BtoB, un marché que la start-up vise depuis ses débuts. Finspot, sa plateforme technologique, est aussi accessible aux distributeurs de crédit immobilier. Sur ce marché, elle cible des acteurs du crédit indépendant, des CGP et de grands comptes, comme les banques ou assureurs souhaitant proposer une offre crédit immobilier online, en marque blanche. « Il faut voir Finspot comme un système "à la carte" pour les distributeurs du crédit, qui pourront y puiser en fonction de leurs besoins. Nous faisons partie des rares acteurs à proposer une telle plateforme en Europe, aux côtés d’Hypoport », souligne Renaud Pestre. La fintech possède aussi son agrégateur d’annonces immobilières, l’application Pretto Search. Pour mémoire, Pretto se rémunère à travers une commission d'apporteur d’affaires auprès des banques, et prend des frais de courtage auprès du consommateur de 950 €.

Doubler les effectifs 

« Avec cette levée, nous allons pouvoir faire grandir notre marque et nos équipes », soulignent Pierre Chapon et Renaud Pestre, qui comptent accentuer leur visibilité médiatique et étoffer leurs équipes. La fintech emploie aujourd'hui 170 collaborateurs, contre moins d’une centaine en 2020 et 160 postes sont ouverts cette année. Parmi ses dernières recrues figurent Laurent Desmas, ex-président de Cafpi, en tant que senior vice-président ; David Jullo, plus de 15 ans d’expérience chez Google et Microsoft, au poste de chief sales officer ; Philippe Mineur, seize ans d’expérience dans de grandes marques comme L’Oréal, Mars et Deliveroo et aujourd’hui directeur marketing ; et Jérôme Sahores, ex-directeur des métiers chez Cafpi, désormais directeur des partenariats bancaires, chargé du développement de l'offre et de l'audit chez Pretto. Son objectif est de doubler chaque année son volume de production sur le BtoC, auquel va venir désormais s'ajouter le BtoB, avec pour ambition d'atteindre 50 % de production sur ce nouveau marché à moyen terme. 

 

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data de l'immobilier : deals, transactions, LBO, ...

Les levées de fonds de la Proptech en 2021 © CFNEWS IMMO

Téléchargez le tableau PDF :

Les levées de fonds de la Proptech en 2021 (78,1 kB)