L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE
ET DATA DE L'IMMOBILIER PROFESSIONNEL

CANVIEW

EXCLUSIF | Une maison de luxe dans l'ancien siège de HSBC sur les Champs-Élysées

Accès libre
Selon nos informations, un bail a été signé sur le mythique ensemble du 103-111, avenue des Champs-Élysées avec le groupe LMVH, qui va y installer sa maison Christian Dior.

Le siège d'HSBC France sur les Champs-Élysées. 

Le siège d'HSBC France sur les Champs-Élysées. 

Une information CFNEWS IMMO

Longtemps, le marché ne pouvait qu’imaginer un hôtel de luxe en lieu et place du prestigieux immeuble accueillant le siège de la banque HSBC France, au 103-111, avenue des Champs-Élysées. Mais c’est finalement une grande maison de couture qui va prochainement s’installer dans cet ensemble mythique de l’avenue. Selon nos informations, LVMH a signé un bail avec le Qatar, propriétaire des murs depuis 2010, pour établir Christian Dior dans cet actif développant environ 25 000 mètres carrés. La confidentialité est de mise sur cette signature, dont la valeur locative est tenue secrète. Cette opération représente néanmoins l’une des plus importantes de ces dernières années sur la plus belle avenue du monde. Contacté, LVMH n'a pas souhaité la commenter. 

Un ancien palace 

Le 103-111 des Champs était un ancien palace. 

Le 103-111 des Champs était un ancien palace. 

Le Crédit Commercial de France (CCF) était installé depuis 1919 dans l’immeuble des Champs-Élysées, devenu sa propriété en 1922. Lorsque HSBC rachète la banque française en 2000, le britannique établit son siège social dans l'emblématique immeuble des Champs, propriété du Qatar depuis maintenant dix ans. Jusqu'à cet automne, où HSBC annonce son départ. Accompagné par CBRE dans la recherche de son nouveau site, le groupe va rejoindre dès cette année les 15 000 mètres carrés du 38 avenue Kléber. L'annonce de son départ il y a trois mois n’a cessé d’alimenter les rumeurs de marché, quant au nouveau locataire du mythique immeuble, dont les murs avaient été valorisés 440 M€ en 2010. Ancien palace, il était tout destiné à l’hôtellerie de luxe. Pour mémoire, l'édifice au style Art Nouveau a été construit en 1898 pour la Compagnie des Wagons-Lits. L'Élysée Palace était alors le premier hôtel de voyageurs édifiés sur les Champs. Pour l'anecdote historique, c'est dans une chambre de cet hôtel qu'en 1917, est arrêtée Mata-Hari après une perquisition.

Dior se porte très bien  

La façade du flagship Dior sur les Champs-Élysées. © Dior

La façade du flagship Dior sur les Champs-Élysées. © Dior

Que LVMH décide d'installer Christian Dior dans cet ancien palace fait sens. L’an passé, le géant du luxe a pu tester l’attrait de sa prestigieuse Maison sur ce côté impair de l’avenue, en installant Christian Dior au numéro 127, sur trois étages, pour prendre le relais de l’adresse historique du 30 avenue Montaigne, le temps de sa métamorphose prévue pour deux ans. Cette boutique d’exception, située à quelques mètres du flagship de Louis Vuitton et dont la façade rend hommage au 30 Montaigne, n’est que temporaire, mais l’accueil reçu auprès de la clientèle de la marque n'a pu que conforter LVMH dans son projet. D'autant que Dior, tout comme Louis Vuitton, se portent très bien. L'an passé, le succès des deux principales maisons du groupe a permis à LVMH de dépasser les 50 Md€ de chiffre d'affaires (53,7 Md€ exactement, en hausse de 15 %), malgré les problèmes que rencontre le marché chinois. La région Asie, hors Japon, est le premier marché de LVMH. 

Le temps du côté impair 

Le 79 Champs-Élysées, propriété de Norges Bank IM occupée par Nike.

Le 79 Champs-Élysées, propriété de Norges Bank IM occupée par Nike.

Longtemps resté dans l’ombre du prestigieux côté pair des Champs-Élysées, le côté impair lui vole désormais un peu plus la vedette. De grandes marques s'y sont installées avec succès, comme Louis Vuitton. Le flagship temporaire de Dior, qui s'étend sur près de 900 mètres carrés, permet à la marque de s'imposer pour la première fois sur l'avenue. Au numéro 79, un autre grand groupe à la force d'attractivité indéniable, installe son futur flagship : Nike, avec un projet signé Valode & Pistre. Acquis l'an passé par Norges Bank IM auprès de Groupama Immobilier, il a atteint une valorisation record de 613 M€, soit près de 83 000 €/m2 (lire ci-dessous).

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data de l'immobilier : deals, transactions, LBO, ...
Retrouvez tous les articles sur : CHRISTIAN DIOR COUTURE , LVMH

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :