L'ACTUALITÉ FINANCIÈRE
ET DATA DE L'IMMOBILIER PROFESSIONNEL

CANVIEW

EXCLUSIF | Le 15 Cognacq-Jay finalement remporté par un fonds américain

Accès libre
À l’issue de l’un des process les plus compétitifs du moment, le berceau de la télévision française, qui développe 4 646 mètres carrés au 15 Cognacq-Jay dans le 7e arrondissement de Paris, rejoint les rangs de J.P. Morgan selon nos informations. Value-add, cet actif se valorise pourtant 18 000 €/m2, à 80 M€ environ.

- 23 conseils
L'ensemble du 13-15 Cognacq-Jay, Paris 7. © Google Maps

L'ensemble du 13-15 Cognacq-Jay, Paris 7. © Google Maps

Une information CFNEWS IMMO

Le process de vente du 15 Cognacq-Jay aura tenu le marché en haleine depuis le début de l’année. Cet immeuble Art Déco, connu pour avoir été le berceau de la télévision française au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, est repris par J.P. Morgan selon nos informations, contre un montant d’environ 80 M€. Développant 4 646 mètres carrés dans le 7e arrondissement de Paris, près des bords de Seine, il est cédé par Amundi Immobilier, qui en avait fait l’acquisition en 2010, pour le compte de sa SCPI Rivoli Avenir Patrimoine. À l’époque, l’actif s’était alors valorisé près de 30 M€, soit moins de 6 500 €/m2. Sa valeur a quasiment triplé en un peu plus de dix ans, bien qu’il soit aujourd’hui entièrement vide. Pour Amundi Immobilier, la cession de cet actif, nécessitant d'importants travaux de rénovation, permet de dégager une plus-value de plus de 40 M€. Contactées, les différentes parties n’ont pas souhaité commenter l'opération.

Offrir 18 000 €/m2 pour une stratégie value-add

Historique site de l’ORTF, également occupé, à partir de 1975, par TF1, Antenne 2 ou encore France 3 Régions, le 15 Cognacq-Jay était encore coiffé de ses antennes jusqu’en décembre dernier, quand LCP et Public Sénat – les derniers locataires – ont quitté les lieux. Montrant une nouvelle fois l’appétit des fonds value-add à Paris, la valorisation de cet immeuble emblématique n’a cessé de grimper dans les tours au fil du process, jusqu’à atteindre les 18 000 €/m2 offerts par J.P. Morgan. Un volume qui s’approche des prix du core, alors que 4 000 €/m2 de travaux sont nécessaires pour restructurer l’ensemble selon nos informations, soit une enveloppe de près de 20 M€. À terme, sa valeur dépasserait ainsi aisément les 100 M€.

L’appel du 7e arrondissement

La vente du 15 Cognacq-Jay – et la forte compétition qu’elle a engendrée – confirme une fois de plus l’engouement des investisseurs immobiliers pour le 7e arrondissement de Paris. En fin d’année dernière déjà, le 254 Saint-Germain était repris par Osae Partners, alors que le 260 de la même artère rejoignait le portefeuille de Groupama Gan REIM le mois dernier pour près de 34 M€ (lire ci-dessous). Entre temps, et comme dévoilé en exclusivité par CFNEWS IMMO, Naxicap s’offrait le 4 place du Palais Bourbon contre 27 M€, avec le concours de Picture AM, alors que le 10 Solférino, ancien siège du PS, était vendu par Apsys 125 M€ à Interparfums qui va y installer son siège social – la promesse de vente sera d’ailleurs réitérée le mois prochain selon nos sources.

CFNEWS Newsletter

Tous les vendredis
Recevez tous les vendredis toute l'actualité financière et data de l'immobilier : deals, transactions, LBO, ...
Retrouvez tous les articles sur : AMUNDI IMMOBILIER , JP MORGAN ASSET MANAGEMENT

Voir la fiche (descriptif, deals, synthèse, équipe...) de :

Les intervenants de l'opération 13-15 RUE COGNACQ-JAY (PARIS 7ÈME)

Immobilier / Transaction

Géolocalisation de la cible

Cible : 13-15 RUE COGNACQ-JAY (PARIS 7ÈME)